Atlas Cerambycidae FC


Depuis la parution de l'atlas des Cerambycidae de Franche-Comté en 1997, la connaissance de cette famille a bien évolué.
La liste des espèces régionales s'est étoffée, soit du fait de découvertes nouvelles pour la région, soit par la suite de révisions taxonomiques aboutissant à la division de certaines espèces (Stenurella melanura et S. sennii, Tetrops praeustus et T. satrkii, Leiopus nebulosus et L. linnei, etc.).
Par ailleurs la connaissance de la distribution des espèces s'est poursuivie, soit du fait du travail des entomologistes amateurs, soit par le développement des études concernant la faune saproxylique.

Pour ces différentes raisons il nous a semblé opportun de lancer en 2017 un projet de mise à jour de l'atlas des Cerambycidae de Franche-Comté.

État des lieux de la connaissance des Cerambycidae en Franche-Comté


Actuellement la liste des espèces de Cerambycidae connus dans la région (voir pdf téléchargeable ci-dessous), compilée à partir des connaissances des entomologistes régionaux et des observation publiées, s'élève à 148 espèces, plus deux espèces signalées de données anciennes et dont la présence réelle est douteuse.
En 1944, Deronde signalait seulement 88 espèces pour la Franche-Comté, alors qu'en 1997, Jean-Yves Robert en recensait déjà 140 espèces.

Cette connaissance correspond à 6 841 données d'observation stockées à ce jour dans la base Taxa, dont l'intégralité des données du précédent atlas.
La carte ci-dessous figure la répartition des données dans la région. On constate que celle-ci est assez hétérogène, avec des secteurs bien connus tels que la région bisontine, la forêt de Chaux ou le massif du Risoux, et des secteurs quasi vierges tels que la Bresse jurassienne, une grande partie de la Haute-Saône ou les plateaux du Doubs.



De même la carte de répartition de Rutpela maculata, ci-dessus, montre le niveau des connaissances pour une espèce très commune et facile à observer, potentiellement présente dans toutes les communes de Franche-Comté.

Mise en place d'un groupe de travail sur les Cerambycidae


Le projet d'atlas a été présenté et acté durant l'Assemblée générale de l'OPIE du 13 mai 2017.
Afin de lancer la démarche, il est proposé de mettre en place un groupe de travail qui permette de rassembler et de faire se rencontrer les  entomologistes régionaux intéressés par ce projet d'atlas des longicornes de Franche-Comté.
Il s'agit de réunir les spécialistes de ce groupe, mais aussi toutes les personnes intéressées pour faire avancer le projet ou y contribuer.
Ce groupe reste à mettre sur pied ; une première rencontre sera proposée dans le courant de l'année 2017, l'information sera diffusée à l'avance le plus largement possible.

Comment participer et faire avancer la connaissance des longicornes en Franche-Comté ?


Vous êtes un coléoptériste intéressé par ce groupe :
- contactez-nous et participez au groupe de travail
- faites-nous remonter vos observations qui « dorment » dans votre collection entomologique, vos carnets ou votre base de données personnelle ;

Vous êtes un curieux de nature, observateur, photographe :
De nombreux longicornes peuvent être identifiés à vue ou sur photographies. Beaucoup d'espèces sont visibles car elles fréquentent les fleurs, les tas de bois de chauffage ou les grumes sur les bords des chemins forestiers.

Un petit « guide photographique » des espèces franc-comtoises a été réalisé afin de vous aider à les identifier de manière simple et visuelle. Il est téléchargeable en pdf au lien suivant : Liste des Cerambycidae de Franche-Comté et aide à l'identification

En cas de doute ou pour confirmation, vous pouvez soumettre vos photogaphies sur la liste de discussion de l'OPIE.

Des sorties de terrain ou formations pourront également être proposées par l'OPIE afin d'approfondir l'identification des espèces, découvrir les différentes techniques d'observation et de collecte des longicornes, etc.

Pour transmettre vos données :
Tous les canaux de transmission sont possibles :
- saisie à partir de carnets papier ou d'exemplaires de collections,
- envoi par mail (à l'adresse de l'OPIE) de tableaux excel,
- mise à disposition de la structure de la base Taxa,
- prochainement possibilité de saisir en ligne sur le site Obsnatu la Base administré par le LPO (avec possibilité de joindre de photographies), ces données seront retransmises à l'OPIE.

Pour rappel, une donnée correspond à minima à une espèce, une date et un lieu (à minima la commune, de préférence avec un lieu-dit et dans l'idéal des coordonnées x/y).
N'hésitez pas à consigner les conditions d'observations, le type de milieu, la plante hôte ou support (par exemple pour les espèces floricoles), un comportement de reproduction, etc.

Ces données seront intégrées à la base de données Taxa, en copropriété de l'OPIE Franche-Comté et du Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des invertébrés (CBNFC-ORI).